SNEP07

Le SNEP-FSU Ardèche a souhaité prendre la parole en ouverture de ce Conseil Départemental UNSS tenu en présentiel. Nous tenons à le signaler tant la période fut longue sans pouvoir discuter directement, en présence des acteurs du sport scolaire. 2 ans tout de même que nous n’échangeons pas ou que nous n’échangeons qu’à distance ! A l’instar de la prise de parole du SNEP-FSU dans l’AG départementale de rentrée, nous vous alertons sur la situation vécue par les AS d’établissements et indirectement par l’UNSS depuis plus de 2 ans.

L’UNSS est à un tournant de son histoire. Elle pourrait être en danger si collectivement, nous ne faisons rien. Nous devons impérativement éviter qu’elle ne perde ce qui constitue sa spécificité, son originalité et lui procure son intérêt. Nous parlons bien entendu des rencontres et des compétitions entre les élèves d’établissements différents ! Même si nous nous félicitons du travail mené auprès du ministre pour qu’apparaisse enfin un protocole EPS clair et applicable partout, les décisions prises d’appliquer les mêmes règles sanitaires à l’EPS et aux AS continuent à appauvrir le sport scolaire, à le vider de son sens et in fine remettent en cause tout le travail mené depuis de nombreuses années par les enseignants d’EPS- animateurs d’AS et les cadres de l’UNSS auprès de nos élèves.

Depuis le mois d’Août, le SNEP-FSU interpelle le ministre de l’EN et des sports, l’Inspection Générale et la DGESCO afin que soient élaborées et affichées des règles de fonctionnement précises et spécifiques à la structure UNSS et aux AS. Ces contraintes sanitaires nécessaires devraient être différentes des règles qui concernent l’EPS obligatoire afin de permettre aux élèves licenciés de pouvoir s’entraîner sereinement et de participer à des rencontres sportives et artistiques. A ce jour, seule la possibilité de brasser les élèves d’un même établissement par groupe d’AS a été autorisé et annoncé. Nous nous en félicitons, mais ce n’est pas suffisant ! Une fois encore, les règles établies laissent une large place à l’interprétation de chacun et chacune et créent en conséquence une inégalité de traitement au sein même de la structure, notamment en terme de rencontre et de compétition. L’absence de logique interne, la disparité d’un département à l’autre, d’une académie à l’autre rend bien compte de l’incapacité de la part de l’UNSS nationale à se positionner clairement, en définissant des champs d’action précis, visant à la sécurité de toutes et tous mais assurant aussi le rôle de service public que doit être le sport scolaire, en terme de pratique physique sportive et artistique, de développement social et d’action sur la santé des pratiquants. La tenue ou non de cross départemental d’un territoire à l’autre en est la preuve indéniable ! Et que dire alors de la différence de traitement réalisé entre les diverses fédérations du sport scolaire du public (UNSS) et du privé (UGSEL). Nous nous interrogeons encore sur la décision prise d’annuler le cross départemental UNSS 3 jours avant sa tenue, et ce malgré le travail remarquable des coordonnateurs de district et de madame la directrice départementale de l’UNSS pour que celui-ci puisse se dérouler dans les meilleures conditions en matière de sécurité sanitaire. Interrogation d’autant plus grande lorsque l’on sait que le cross UGSEL bi-départemental Drôme-Ardèche s’est tenue dans la même période. C’est pour nous, inacceptable !

Nous attendons donc avec impatience que soient établies au niveau national, académique, et départemental des règles précises et claires, concernant notamment la reprise des rencontres inter-AS avec, bien évidemment, un protocole sanitaire stable et connu de toutes et tous. Après 1 an et demi sans rencontre ni compétition il est temps de recréer, dans l’intérêt des élèves, les conditions propices au lien et aux échanges dans le cadre des structures scolaires sportive que sont l’UNSS et les AS.

L’absence de logique au-delà de l’incompréhension provoquée, crée chez les animateurs d’AS un sentiment d’injustice face aux enjeux éducatifs que le sport scolaire doit jouer. Pourquoi ici oui, et là non ?

Monsieur le président de l’UNSS Ardèche, vous sachant attaché aux valeurs défendues par l’UNSS et le travail réalisé par l’ensemble des professeurs d’EPS animateurs d’AS en Ardèche, vous avez pu le montré à diverses reprises, nous espérons que vous pourrez porter au plus haut niveau hiérarchique nos inquiétudes et que vous défendrez au mieux l’intérêt général que représente sur notre territoire les AS et l’UNSS et le travail réalisé par les enseignants d’EPS.

Pour le SNEP-FSU 07, merci de votre écoute.

Anciennes communications

Faire vivre le SNEP dans le 07

Se syndiquer

07: à Fabien CAYRON, 67 CHEMIN DE LA TEMPLE, 07200 AUBENAS
 
 

Etre actif sur les temps forts de la profession

 

2021 : engagée !

Il va falloir AGIR dans les CA et être réactifs, car la rentrée 2021 s’annonce catastrophique !

« 1883 suppressions d’emplois de professeurs dans les collèges et les lycées, aucune création de postes de CPE, ou PsyEN alors même que les collèges et les lycées vont accueillir  43500 élèves supplémentaires. »

Explosion des effectifs par classe et des heures supplémentaires à combattre !